escalier72

 

Gaicomo BALLA a peint une toile intitulé " l'escalier des au-revoir". Sur la toile, on peut voir trois femmes descendant les escaliers en colimaçon. Le cadrage en plongée et la disposition des personnages suggère un adieu. Un trou noir profond au centre de la toile représente un gouffre. Si on associe le tout au sourire des trois femmes on peut effectivement dire que l'œuvre impose une étrangeté comme si "le sol s'ouvrait sous leur pas".

Au regard de l'œuvre présente au dessus, la représentation est-elle le future de l'œuvre de Balla? Comment finirons-nous le jour où le sol ne s'ouvrira plus sous nos pas. Cette figuration où le temps serait passé, où il ne peut y avoir que des ruines offrant que la représentation d'un événement passé, un impacte spatio-temporel. Le gouffre n'existe plus par le point de vue qu'offre cette toile. En effet, le point de vue actuel est fixe. Il suggère la fin, peut être celui d'un adieu, d'un cauchemar. L'idée de mystère comme dans la toile de Balla reste présent. Il n'y aucune moyen de savoir où mène ces escaliers, mais voulons nous réellement le savoir alors qu'il suffit de regarder vers où ça la mener: à la destruction. 

 

 

 oeuvre sur le site